6 techniques pour apprendre son discours

Prendre la parole en public, on est d’accord c’est déjà assez éprouvant pour la plupart d’entre nous. Et si en plus votre mémoire vous lâche ? Là ça devient compliqué… 

Voyons ensemble où vous en êtes et comment cet article peut vous aider : 

Vous souhaitez gagner du temps pour retenir votre discours et vous assurez de ne pas l’oublier en pleine prise de parole ? Ou encore vous voulez maîtriser un maximum votre texte pour ne pas avoir à le lire ? Et enfin réussir à enflammer votre auditoire pour créer un vrai lien de proximité avec lui ? 

Alors vous êtes au bon endroit ! Voici quelques trucs et astuces pour maîtriser votre discours sur le bout des doigts… avec un minimum d’efforts. 

1) Décidez de l’impact par bloc de sens :

En fait il s’agit de diviser votre texte par blocs qui contiennent chacun une idée et une réaction à produire sur votre auditoire. Par exemple : remercier les participants de s’être déplacés, présenter l’objet de votre prise de parole, décrire votre parcours, analyser la situation actuelle, informer sur certains points cruciaux, valoriser un produit…

Pour chaque bloc, identifiez les intentions et déterminez les actions à produire sur votre auditoire (divertir, séduire, convaincre). 

L’objectif ? En faisant cela vous aurez une vision globale et plus précise du « chemin émotionnel » que vous voulez faire prendre à votre auditoire. Et puis, c’est tout de même plus facile de retenir des séquences qui se suivent logiquement et qui font sens entre elles, non ?

2) Apprenez chaque bloc indépendamment :

Bon évidemment, apprendre un texte par coeur ce n’est pas pour tout le monde. Cela demande beaucoup d’entraînement et vous devrez vous y prendre longtemps à l’avance pour le mémoriser correctement. Idéalement vous pouvez trouver un répétiteur pour aller plus vite (i.e. insérer des mots qui se répètent dans la structure de votre discours). Mais attention à l’effet “récitation de poésie” que peut vous donner le “mot à mot”. 

L’autre option c’est de séparer grossièrement votre discours par blocs de sens et de vous entraîner à enchaîner votre pensée pour aller à l’essentiel. Il faudra donc d’abord identifier précisément les idées maîtresses à faire passer, et dans le bon ordre. Votre préparation consiste ensuite à ne retenir que le début et la fin de chaque bloc. Comme ça, vous vous laissez un peu d’improvisation dans l’enchaînement naturel de votre discours.

3) Apprenez votre texte 48 heures avant :

La veille c’est déjà trop tard. Plus vous vous y prenez en avance, plus votre mémoire sera efficace. Mon conseil : relisez votre texte chaque soir avant de vous endormir. Et oui, même pendant que vous dormez votre cerveau travaille. Vous fournissez donc un minimum d’efforts pour des résultats bluffants. 

Au petit déjeuner, consolidez le processus avec une lecture sans pression et dans la bonne humeur.

4) Utilisez des mnémotechniques :

Personnellement, je repère les sons en les entourant comme s’ils étaient des notes de musiques. Prenons par exemple cette phrase : « vous conviendrez que les chiffres correspondant au dernier bilan et concernant la phase de développement… ». En repérant les sons à répétition vous retrouverez plus facilement les expressions et ne pourrez pas perdre le fil de votre texte. En fait, c’est un peu comme un collier : vous enfilez les perles de sons et faîtes confiance à votre mémoire le moment venu.

5) Répétez en faisant autre chose :

Inutile de vous concentrer en vous enfermant dans la salle de bain. Au contraire, sortez faire une marche, lavez votre vaisselle, bricolez… tout en répétant votre texte. Vous devez être capable de le ressortir à n’importe quel moment, ce qui vous aidera en plus à ne pas vous décontenancer sur scène. Et si vous vous trompez, revenez au début du paragraphe (bloc) jusqu’à ce que vous soyez complètement à l’aise avec cette partie.

6) Réécrivez votre texte sur un coin de table :

A tout moment, prenez 5 minutes pour écrire votre texte sur un bout de papier ou de nappe (enfin n’importe quel support qui fait l’affaire et que vous avez sous la main). Cela vous permettra de vérifier votre acquisition et faire l’inventaire des idées principales. Là, vous pourrez vous dire que vous êtes au top et que vous maîtriserez votre discours.

Alors, plus serein(e) pour votre prochain discours ? Si non, je peux vous aider à passer maître dans l’art de la prise de parole en public.