Incarner sa fonction grâce au théâtre

Pour comprendre l’impact positif du théâtre sur des situations compliquées, prenons le cas réel travaillé lors de notre notre formation. 

Progresser sur sa communication

Tout d’abord, examinons la situation de Clotilde. Prise dans le feu d’un management contradictoire, elle dit ne plus savoir quel rôle jouer. Entre la froideur et la complicité elle n’ose plus croiser un seul de ses collègues de peur de se sentir gênée. Elle ne sait plus y faire en équipe et se sent maladroite dans sa communication. Pourtant, c’est son métier de faire circuler l’information.

Jouer un nouveau rôle

L’exercice le plus significatif a été d’intervertir les rôles. Pour une fois elle devait jouer le rôle de la personne qui porte une demande à son manager au lieu d’être à la place d’y répondre. Vraiment pas confortable quand on en a pas l’habitude. Au moment où elle est entrée dans la pièce, elle a ressenti immédiatement de l’inconfort. “Oh la la, je n’aime pas ça… je me sens pas bien du tout“. Son personnage s’éteint tout d’un coup et se cache derrière la honte. D’autant plus qu’elle cherche ses mots et n’arrive pas à maintenir la relation au cours de l’improvisation.

Ré-incarner sa fonction

Malgré tout, nous reprenons l’improvisation. Cette fois-ci elle prend le rôle familier, celui qui accueille la doléance et la plainte. En premier lieu je la vois s’appliquer et écouter son partenaire, ce qui est nouveau. Elle n’est plus mécanique face à la difficulté. Elle fait “avec” l’autre pour sortir de l’impasse, à deux. Finalement, elle a moins peur de l’émotion qu’elle croit percevoir chez l’autre.

L’autre c’est moi

Dans sa boîte Clotilde n’arrivait plus à entrer en relation : elle se sentait accablée par la souffrance de ses équipiers, qu’elle soit réelle ou non. En fait le principal était qu’elle reconnaisse ce qu’elle y projetait : sa propre difficulté à demander de l’aide. Jouer l’autre rôle lui a donné cette information sur sa scène relationnelle pour mieux guider ses équipes et leurs demandes.

Le poids des autres

En trouvant son actrice, Clotilde est maintenant dans de bonnes dispositions pour s’exprimer et observer en même temps la situation. Il semblait évident qu’elle n’arrivait pas à se mettre dans de bonnes dispositions pour incarner son management. En effet être à l’écoute de son partenaire, réguler les émotions et la situation sur le moment lui manquait. Plus précisément le bénéfice était ne pas rentrer chez soi chargé(e) du poids des autres.